Note aux auteur·e·s

Revue de sciences sociales du politique à comité de lecture portant sur les mondes arabes et musulmans, Mondes arabes est le fruit d’un ambitieux projet de refonte de la revue Maghreb Machrek, fondée en 1964. Elle publie les articles de chercheur·se·s de différentes disciplines (anthropologie, géographie, histoire, science politique, sociologie, etc.) tout en valorisant le décloisonnement des interrogations et des approches. Elle privilégie les recherches attentives aux pratiques et interactions sociales et politiques, ainsi qu’à leurs historicités sur la base d’une méthodologie explicite.

Les principales thématiques sont les systèmes et institutions politiques, les formes de participation, les mobilisations sociales, les institutions et rôles sociaux, l’économie politique, les pratiques culturelles et du quotidien, les dynamiques transnationales et les relations internationales.

Les articles reposent sur une connaissance fine des terrains explorés, fondée sur des sources et des matériaux originaux dont l’analyse s’arrime à une solide littérature internationale en sciences sociales. Motivée par la volonté de comprendre les transformations passées et en cours, elle rassemble des contributions qui traitent des problématiques contemporaines du Maghreb et du Machrek, en s’autorisant des ouvertures vers les pays limitrophes de la zone.

Mondes arabes est composée de dossiers thématiques, de varias, mais également d’autres contenus. Les dossiers thématiques font l’objet d’un accompagnement par un·e membre du comité de rédaction (cf. « Comment soumettre un dossier thématique »).

La revue est diffusée en version numérique ainsi qu’en version papier. Les textes soumis ne doivent pas avoir été publiés ailleurs, même partiellement. Les auteur·e·s prennent soin de les anonymiser, en vue de leurs relectures par les pairs. Une fois envoyés, ils donnent lieu à trois rapports écrits, également anonymisés, d’évaluateurs internes et externes au comité de rédaction. Transmis aux auteur·e·s, ces rapports motivent les décisions du comité qui peuvent être de trois ordres : acceptation sous réserve de modifications mineures, acceptation sous réserve de modifications majeures, refus. Dans le second cas, la décision définitive – positive ou négative – intervient après une seconde évaluation et en fonction de la prise en compte des commentaires et suggestions de modifications des évaluateurs. Le comité de rédaction se réserve par ailleurs le droit de refuser les articles qui ne correspondent pas à la ligne éditoriale de la revue ou aux exigences scientifiques d’un article de sciences sociales.

Soumissions à la revue

Mondes arabes publie des articles présentant les résultats de recherches originales correspondant à la ligne éditoriale de la revue.

La revue accepte des contributions en français et en anglais.

Les textes soumis ne doivent pas avoir été publiés ailleurs, même partiellement. Les articles en cours d’évaluation dans une autre revue ne peuvent être soumis.

Les propositions sont à livrer au format .doc ou .docx. Pour les utilisateurs d’Open Office, penser à bien enregistrer le fichier en .doc (et non en .odt).

L’auteur·e doit également fournir son nom, prénom, affiliation et email. Il/elle doit enfin joindre une courte notice biographique, mentionnant notamment ses travaux récents ainsi que ses thématiques de recherche.

Le comité de rédaction examine la proposition, l’intérêt scientifique de celle-ci et son adéquation à la politique éditoriale de la revue. Une réponse sera apportée sous trois mois.

Les auteur·e·s souhaitant soumettre une proposition l’enverront en respectant les indications suivantes (les propositions ne répondant pas à ces critères ne seront pas examinées).

Pour nous soumettre votre proposition, écrivez-nous ici : redaction@mondesarabes.fr

Articles

La rubrique « Varia » accueille toute proposition d’article émanant de chercheur·es, qui ne s’insère pas dans un dossier spécifique. Cette proposition doit être cohérente avec la politique éditoriale de la revue.

Pour le fichier de votre article, merci d’utiliser le modèle de feuille de styles, fourni pour la revue par La Découverte, qui définit une fois pour toutes chaque type de frappe : texte courant (style « normal »), texte des notes, titre de l’article, intertitres, etc.

Les articles ne doivent pas dépasser 60 000 signes (espaces et notes comprises). Ils doivent être anonymisés en vue de l’évaluation. Un PDF de contrôle sera également demandé.

Les auteur·e·s doivent également anonymiser toute référence à leurs propres travaux dans le corps du texte pour les besoins du peer-review.

Les articles doivent être accompagnés d’un résumé (entre 500 et 700 signes) en français et en anglais.

Chaque article est évalué de manière anonyme par trois évaluateur·trice·s internes ou externes.

Dossiers

Les dossiers s’articulent autour d’une problématique de sciences sociales claire et cohérente. Ils sont composés de 5 à 8 articles originaux basés sur des données empiriques et d’un article introductif permettant une mise en perspective du propos d’ensemble défendu.

La proposition de dossier doit être envoyée sous format Word et comprendre :

–      Un texte argumentatif ne dépassant pas 10 000 signes, présentant l’intérêt et l’originalité de l’objet de recherche traité. Le comité de rédaction sera attentif à l’inscription dans une littérature internationale de sciences sociales pertinente et aux méthodes sur lesquelles sont fondés les travaux qui composeront le dossier.

–      Un résumé des articles envisagés pour le dossier.

–      Une bibliographie générale.

Le comité de rédaction examine la proposition complète, l’intérêt scientifique de celle-ci et son adéquation à la politique éditoriale de la revue. Si la proposition est retenue à cette étape, le comité de rédaction accompagnera le/la ou les coordina·teur·trice.s dans la phase 2. Un appel à proposition d’articles pourra venir étoffer l’élaboration du dossier. Chacun des articles, anonymisé, fera ensuite l’objet d’évaluations internes et externes au comité de rédaction.

Rubrique « Ouvrages, sons, images » (recensions) 

La rubrique « Ouvrages, Sons, Images » entend donner place à des recensions en français ou anglais, de pièces inédites (quelles que soient leur langue de production). Ces dernières peuvent comprendre naturellement des ouvrages de sciences sociales et d’histoire, mais aussi des présentations d’exposition, de documentaires et autres supports visuels.

Les recensions doivent faire entre 5000 et 10 000 signes.

Pour nous soumettre votre proposition, écrivez-nous ici : recensions@mondesarabes.fr

Rubrique « Entretiens »

La rubrique « Entretiens » entend donner la parole, sous la forme d’un entretien, à un·e collègue travaillant sur et/ou depuis les mondes arabes et musulmans. L’objectif de cette rubrique est double : il s’agit de présenter la trajectoire de recherche, la démarche scientifique et les travaux et ce faisant, de faire connaître des parcours et des résultats de recherche parfois moins connus voire moins familiers des chercheur·es en France.

Outre des éléments biographiques, l’entretien s’attachera à revenir sur les principaux terrains investigués, les résultats les plus saillants mais visera également à éclairer les contextes de recherche et de travail des pays dans lesquels exercent le ou la collègue interviewée.

Les entretiens s’inaugureront par un chapeau de présentation générale du ou de la collègue puis par une retranscription des questions et des réponses.

Le texte ne dépassera pas 50 000 signes. L’insertion d’illustration, de photos et autres (dans la limite des possibilités techniques) est possible.

Pour nous soumettre votre proposition, écrivez-nous ici : entretiens@mondesarabes.fr

Rubrique « Terrains & Archives »

La rubrique « Terrains & Archives » entend valoriser la recherche empirique. Elle accueille toute proposition de chercheur·es quelle que soit sa méthode d’enquête. Cette proposition doit être cohérente avec la politique éditoriale de la revue.

Les formats retenus peuvent être variables : extraits de carnet de terrain, entretiens, fragments d’archives… L’auteur qui a produit ces données doit décrire et commenter dans un texte introductif de maximum 5 pages l’extrait sélectionné (ne pas oublier d’en préciser la source exacte). L’auteur.e s’engage à fournir des documents libres de droit d’exploitation.

L’ensemble du texte – terrains et archives compris – ne devra pas dépasser les 50 000 signes espaces, notes et bibliographie compris. Le texte sera accompagné d’un titre et d’un résumé (entre 500 et 700 signes) ainsi que de 4 mots-clés, en français et en anglais.

Chaque article est évalué de manière anonyme par trois évaluateur·trice·s internes ou externes.

Pour nous soumettre votre proposition, écrivez-nous ici : terrains@mondesarabes.fr

Normes éditoriales

Respect des normes bibliographiques

Les références bibliographiques doivent être indiquées selon la méthode dite « Harvard » : la référence est appelée dans le texte lui-même par des crochets [Vidal-Naquet, 1989] (éventuellement [Vidal-Naquet, 1989, p. 27]), et la bibliographie est rassemblée en fin d’article, par ordre alphabétique d’auteur, et ne mentionne que les titres effectivement utilisés.

Lors de la préparation des références bibliographiques, il est important de veiller à plusieurs points :

  1. La présence de tous les éléments (attention, le lieu d’édition est souvent oublié) et leur présentation dans le bon ordre (notamment lieu, éditeur, date ; voir plus bas).
  2. L’exactitude des références.
  3. La présence de la pagination dans le cas d’articles.
  4. L’harmonisation en veillant à toujours écrire ou désigner un élément de la même façon (par exemple : ne pas utiliser une fois Éditions du Seuil et plus loin Le Seuil).
  5. L’utilisation – au bon endroit et avec parcimonie – des capitales (voir plus bas).
  6. La présence d’un point à la fin de chaque référence bibliographique.

Monographie

Nom Prénom (date), Titre, Éditeur, Ville, coll. « nom de la collection » [1re éd. année].

Article de revue

Nom Prénom (date), « Titre de l’article », Titre de la revue, n° X, p. …

NB : La pagination de l’article est toujours indiquée.

Article dans un ouvrage collectif

Nom Prénom (date), « Titre de l’article », in Nom Prénom du ou des directeur(s) (dir.), Titre de l’ouvrage, Éditeur, Ville, p. …

NB : dans le cas de plusieurs directeurs, il faut que ceux-ci soient séparés par des virgules, sauf pour le dernier dont le nom est précédé de la mention « et ».

Thèse

Nom Prénom (date), « Titre de la thèse », thèse de (discipline) sous la direction de (directeur-directrice), Ville, université.

Article d’un colloque

Nom Prénom (date), « Titre de la communication », in Nom Prénom du ou des directeur(s) (dir.), Titre des actes du colloque, actes du colloque organisé à… le… (Lieu, date), Éditeur, Ville, p. …

NB : La pagination de l’article est toujours indiquée.

Titre en langue étrangère (autre que français ou anglais)

Nom Prénom (date), Titre en translittération [traduction du titre], Éditeur, Ville, collection.

Plusieurs conseils généraux sont à suivre

  • Le mot « Éditions » n’est à mentionner que s’il fait partie de la raison sociale de l’éditeur ; par exemple, on écrira « Éditions de l’EHESS », mais « Gallimard » ou « Hachette ».
  • Penser à mettre également les noms de magazines ou de journaux en italique comme Le Monde, The Conversation, Libération
  • Ne plus utiliser l’abréviation pp. tombée en désuétude ; ne pas écrire pp. 365-64 (mais p. 365-364) ; préférer « et suiv. » à « et sqq. »
  • Les noms propres ne doivent pas être écrits en majuscules, à l’exception des lettres initiales (ex. : Paris et pas PARIS).

Notes de bas de page et encadrés

Les notes de renvoi bibliographique doivent être limitées au strict minimum avec la méthode « Harvard ». Veillez également à utiliser les notes de commentaire avec parcimonie : celles-ci restent en effet autorisées lorsqu’elles présentent un développement annexe, mais nécessaire au propos principal.

Alerte Zotero et Mendeley

Une mise en garde particulière concerne les chercheur·es qui utilisent les logiciels Zotero ou Mendeley pour établir leur bibliographie. Commodes pour établir les bibliographies de documents académiques, ils introduisent de graves bugs dans les feuilles de style et altèrent sérieusement la cohérence du fichier du manuscrit (rendant très difficile sa préparation typographique sur écran). Si vous avez utilisé ces logiciels pour établir les références bibliographiques du fichier de votre manuscrit, il est donc impératif que vous y supprimiez tous les champs (ADD IN et autres) Zotero ou Mendeley de ce fichier.

Règles éditoriales à suivre

Accentuation des capitales

Pensez à bien accentuer les À et É majuscules ; veillez en particulier à faire attention aux noms de pays et aux nationalités.

 

Usage de l’italique

Si l’italique n’est pas à bannir, son usage doit être toutefois modéré : un trop grand usage de l’italique, qui sert à mettre en valeur certains termes[1], s’avèrera contre-productif. Il vaut mieux choisir avec parcimonie les termes sur lesquels on souhaite insister.

On utilisera également l’italique pour les mots en langue étrangère.

 

Citations

Quand une citation est sortie, lui retirer ses guillemets et faire un retrait à gauche significatif pour distinguer la citation sortie d’un paragraphe classique ; mettre la police un point en-dessous de celle du paragraphe (11 pt au lieu de 12 pt).

Si une citation est entre guillemets, ne pas ajouter en plus l’italique.

Toujours préciser la pagination dans le cadre des citations.

Quand une citation est tronquée, utiliser […].

Utiliser le ibid. si la référence de la citation est la même que la mention bibliographique Harvard [auteur date] immédiatement précédente plutôt que de répéter ladite mention.

Si la citation est introduite par le signe deux-points ( :), insérer le point avant le guillemet fermant ; si la citation est intégrée à la phrase, insérer le point après le guillemet fermant.

Les citations ne doivent pas être soulignées, ni mises en italiques.

 

Usage des guillemets

Toujours utiliser les guillemets français => « l’homme qui prononça ces mots ».

Pour employer des guillemets à l’intérieur des guillemets français => « il pensa : J’ai mieux à faire. ».

 

Sigles

Ne pas utiliser de points pour les sigles : O.N.U. doit être écrit ONU.

La première fois qu’un sigle apparaît dans le texte, le placer entre parenthèses et le faire précéder de son développement : École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

 

Règles typographiques

Les nationalités prennent une majuscule quand elles sont un nom propre mais pas quand elles sont un adjectif => les Algériens / le peuple algérien ; les groupes religieux prennent aussi la majuscule sauf exceptions[2] : un Juif, un Maronite.

Pas de majuscules aux langues = le français ou l’arabe.

Éviter l’usage abusif des majuscules.

Concernant les noms d’organismes, seul le premier mot prend la majuscule (ex. : Confédération française démocratique du travail, Organisation mondiale du commerce…) Un cas particulier est celui des institutions administratives : on écrit ministère de l’Agriculture et non Ministère de l’agriculture.

Pour les mentions de siècles, toujours écrire = XXe siècle (et pas vingtième siècle, ou XXe siècle, ou xxe siècle). Pour les années, il faut écrire les chiffres complets : années 1980.

Préférer également les prénoms développés => les travaux de Claude Lévi-Strauss (plutôt que C. Lévi-Strauss).

Penser à mettre un point après la première lettre d’un prénom si celui-ci est abrégé => « James L. Gelvin » et pas « James L Gelvin ».

Pour les dates, éviter la présentation 09/11/2018 ou 09.11.2018, mais écrire plutôt « 9 novembre 2018 ».

Mettre les URL en italique : leur usage est à limiter au maximum (sur la version papier, les garder uniquement pour les références qui ne sont disponibles qu’en ligne et utiliser un site « raccourcisseur d’url », comme par exemple : https://s.42l.fr/). Bien veiller à ce que le lien hypertexte soit actif. Dans tous les cas, indiquer aussi la référence exacte du texte cité pour faciliter la recherche de la source sur Internet.

Pour les ouvrages présents sur le site de la BNF Gallica, il est vivement conseillé d’utiliser le « raccourcisseur d’url » de la BNF : http://c.bnf.fr/

 

Intertitres

Un niveau d’intertitre doit être employé, si possible toutes les deux ou trois pages.

Les intertitres ne doivent pas être numérotés.

Penser à bien accentuer les capitales là aussi.

Éviter les intertitres trop longs.

Ne jamais mettre de point à la fin d’un intertitre.

Ne pas utiliser de sous-intertitres.

 

Écriture inclusive

La plupart des règles relatives à l’écriture inclusive sont recommandées : emploi de formules englobantes, emploi de mots épicènes, doublets (les Françaises et les Français, celles et ceux, etc. En veillant à ne pas alourdir les textes). En revanche, les formes contractées sont bannies : pas de parenthèses, ni trait d’union, ni point médian, ni de terminaison à deux genres.

 

[1] Pour reprendre des concepts empruntés à d’autres ou des formulations spécifiques, il faudra préférer les guillemets à l’italique.

[2] Quelques exceptions sont présentes dans le code typographique (notamment un musulman et un chrétien).

Liste des règles concernant l’arabe et le persan

Lettres  Transcription 
a
ب b
پ p
ت t
ث th
ج j
چ ch
ح h
خ kh
د d
ذ dh
ر r
ز z
ژ zh
س s
ش ch
ص s
ض d
ط t
ظ z
ع
غ gh
ف f
ق q
ك k
گ g
ل l
م m
ن n
ه h
و w / u
ي i
ء ʼ

  • Au moment de la translittération de l’arabe en caractères latins, pour simplifier, nous choisissons de ne pas utiliser les signes diacritiques et nous laissons la liberté à l’auteur de respecter les dialectes locaux.

  • La chadda sera restituée par la duplication de la consonne.

  • Concernant les noms de lieux, tous les éléments des noms composés sont reliés par des traits d’union.

  • Pour les noms propres (noms de lieux et de personnes), les mots bel, ben, beni, bou, ma, mta, ou, oum sont restitués avec une minuscule et suivis d’un tiret (ex. : Sidi-bel-Abbès). En début d’appellation, on conservera la capitale initiale.Ex. : Bel-Keïtar / Ben-Bechir

  • Pour les noms propres (noms de lieux et de personnes), les articles al- et el- (et variantes ech‑, ed-, en-, er-, es-, et-, ez-) sont restitués avec une minuscule et suivis d’un tiret.Ex. : Ash-Sharq-al-Awsat / Bab-el-Mandeb / Ouerz-ed-Din / Abd al-Aziz

  • En début d’appellation, on conservera la capitale initiale.Ex. : Al-Din / Ed-Dis / El-Oued / El-Ghazali

  • Concernant les noms de personnes, le terme Ibn prend une majuscule.

  • Concernant les noms de lieux, les termes géographiques communs empruntés à l’arabe comme chott, djebel, oued, sebkha ne retrouvent la majuscule et ne sont suivis d’un trait d’union que lorsqu’ils font partie du nom d’une localité.Ex. : le djebel Druze / Djebel-Djelloud

  • Les titres ou fonctions comme cheikh, imam, khan, pacha… se composent généralement en bas de casse, qu’ils fassent ou non partie d’une dénomination propre.Ex. : le pacha Ali / Gengis khan / Lamine bey

  • Les noms propres ou de lieux sont repris tels que la littérature française les restitue, principalement pour les personnages publics = Farouk Al-Charaa, Rafik Hariri, Abdelaziz Bouteflika, Fayçal Mekdad…

  • Éviter les graphies anglophones : Bachar et non Bashar, Ougarit et non Ugarit, Irak et non Iraq, etc…

  • Voici une liste de graphies privilégiées : Abd al-Aziz ; Abd al-Rahman ; Al-Din ; Bassorah ; Boulaq ; Brousse ; chah ; Chatt al-Arab ; Farouk ; Hassan al-Banna ; Hosni ; Hussein ; Ibn ; Kemal ; Khomeini ; majlis ; Mohammed ; Najaf ; Nedj ; Pacha ; Rachid ; raïs ; Riyad…